Sécurité

Nous nous trouvons dans une zone particulièrement sécurisée, le Sinaï Sud, qui est sans communication avec le Sinaï Nord, où ont eu lieu sporadiquement des attentats contre la police et l’armée, dans la zone frontalière entre l’Egypte et la bande de Gaza. Nous n'approchons jamais cette zone.

 

Les mesures de sécurité à l’aéroport de Sharm El Sheikh sont plus strictes et plus nombreuses que ce qui est courament pratiqué dans les aéroports européens.

Sur la route vers Dahab et les quelques autres routes, nous passons des check points policiers où le contrôle est à prendre avec sérieux (vous devez toujours avoir votre passeport sous la main).

 

Une fois dans le désert, c’est la quiétude totale.

 

Il est possible que nous nous trouvions dans des endroits hors de toute communication (pas d’internet, ni téléphone). Toutefois, le cas échéant, il suffit souvent de monter quelque peu pour avoir une connexion. De plus, les bédouins nous garantissent à tout moment une évacuation rapide le cas échéant.

 

Concernant la faune, le risque de rencontrer un serpent venimeux ou un scorpion a une probabilité équivalente à observer un ours brun dans les Pyrénées: elle existe mais c’est extrêmement rare de voir ces animaux.

 

Les risques réels sont autres : ils sont liés au non-respect de règles de sécurité évidentes, telle qu’aller vous promener loin seul, sans prévenir et dans des zones très vallonnées ou faire des escalades déraisonnées. En aucun cas vous ne recevrez notre accord pour ce genre de comportement. Si vous désirez faire quelque chose seul, par exemple une petite randonnée dans les environs, à tout moment vous devez nous en informer et vous ne le faites que si vous avez notre accord.

 

Nous vous rappellerons régulièrement la nécessité de vous protéger du soleil et de vous hydrater en suffisance.


 Sécurité

Nous nous trouvons dans une zone particulièrement sécurisée, le Sinaï Sud, qui est sans communication avec le Sinaï Nord, où ont eu lieu sporadiquement des attentats contre la police et l’armée, dans la zone frontalière entre l’Egypte et la bande de Gaza. Nous n'approchons jamais cette zone.

 

Les mesures de sécurité à l’aéroport de Sharm El Sheikh sont plus strictes et plus nombreuses que ce qui est courament pratiqué dans les aéroports européens.

Sur la route vers Dahab et les quelques autres routes, nous passons des check points policiers où le contrôle est à prendre avec sérieux (vous devez toujours avoir votre passeport sous la main).

 

Une fois dans le désert, c’est la quiétude totale.

 

Il est possible que nous nous trouvions dans des endroits hors de toute communication (pas d’internet, ni téléphone). Toutefois, le cas échéant, il suffit souvent de monter quelque peu pour avoir une connexion. De plus, les bédouins nous garantissent à tout moment une évacuation rapide le cas échéant.

 

Concernant la faune, le risque de rencontrer un serpent venimeux ou un scorpion a une probabilité équivalente à observer un ours brun dans les Pyrénées: elle existe mais c’est extrêmement rare de voir ces animaux.

 

Les risques réels sont autres : ils sont liés au non-respect de règles de sécurité évidentes, telle qu’aller vous promener loin seul, sans prévenir et dans des zones très vallonnées ou faire des escalades déraisonnées. En aucun cas vous ne recevrez notre accord pour ce genre de comportement. Si vous désirez faire quelque chose seul, par exemple une petite randonnée dans les environs, à tout moment vous devez nous en informer et vous ne le faites que si vous avez notre accord.

 

Nous vous rappellerons régulièrement la nécessité de vous protéger du soleil et de vous hydrater en suffisance.




Voice of the Desert
gsm: +32 0495 22 73 62
info@voice-of-the-desert.com

Life is not a problem to be solved,
it's a mystery to be lived.
Osho

    ©2017 Voice of de Desert, Alle rechten voorbehouden