Notre façon de vivre et de voyager dans le désert

Nous voyageons uniquement dans la partie Sud du Sinaï.

Avec notre guide Salem en zijn team (Taha, Rady...), nous évaluons ce que nous ressentons du groupe, ce qui est possible et bénéfique et décidons sur place du trajet, lieux de campements et activités proposées.

Nous n’avons donc pas d’itinéraire fixe au départ et nous avons un choix illimité entre les splendeurs du désert.

Nous choisissons de préférence les zones sablonneuses, les moins fréquentées par les touristes de jour et optons pour des trajets non dangereux (donc pas le long de précipices).

Pratiquement, au petit matin, le camp s’éveille doucement : les bédouins préparent notre petit déjeuner et abandonnant notre tente personnelle, nous nous retrouvons ainsi en groupe. Ensuite chacun fait sa toilette matinale, ce qui est tout un art dans le désert !

En général, nous nous préparons alors pour une promenade, qui à chaque fois nous emmène dans des endroits très variés.  Le désert du Sinaï n’est en effet pas une succession infinie de dunes de sable, mais est bien au contraire une suite de surprises !

Ces promenades sont d’un maximum de quelques heures. Parfois la randonnée est entrecoupée par un lunch, que ce soit dans le camp ou bien sur le trajet de la randonnée elle-même.

Si nous empruntons un canyon, il y a pratiquement toujours une corde ou un escalier en bois pour faciliter le passage.

En fin d’après-midi, nous nous retrouvons au camp, période de repos et repas commun dans le camp central.

A ce programme va s’ajouter quotidiennement des activités spécifiques de chaque voyage, en fonction de leur thème. Vous en trouverez quelques mots dans leur description spécifique.

Enfin, quand nous déplaçons notre camp, nous évitons de longue distance, ce qui signifie des déplacements de une à maximum deux heures.

Nous terminons ce voyage par une journée en bord de mer Rouge, dans un camp bédouin fixe, au bord du Blue Lagoon. Ce serait vraiment dommage de passer à côté de cette expérience aussi fascinante qu'est de nager entre ses coraux et ses merveilleux poissons tous plus variés et colorés les uns, les autres. Cette derniére journée nous permet aussi de nous reconnecter doucement à la vie quotidienne, avant de prendre l'avion de retour.

 

 

 

 

 Notre façon de vivre et de voyager dans le désert

Nous voyageons uniquement dans la partie Sud du Sinaï.

Avec notre guide Salem en zijn team (Taha, Rady...), nous évaluons ce que nous ressentons du groupe, ce qui est possible et bénéfique et décidons sur place du trajet, lieux de campements et activités proposées.

Nous n’avons donc pas d’itinéraire fixe au départ et nous avons un choix illimité entre les splendeurs du désert.

Nous choisissons de préférence les zones sablonneuses, les moins fréquentées par les touristes de jour et optons pour des trajets non dangereux (donc pas le long de précipices).

Pratiquement, au petit matin, le camp s’éveille doucement : les bédouins préparent notre petit déjeuner et abandonnant notre tente personnelle, nous nous retrouvons ainsi en groupe. Ensuite chacun fait sa toilette matinale, ce qui est tout un art dans le désert !

En général, nous nous préparons alors pour une promenade, qui à chaque fois nous emmène dans des endroits très variés.  Le désert du Sinaï n’est en effet pas une succession infinie de dunes de sable, mais est bien au contraire une suite de surprises !

Ces promenades sont d’un maximum de quelques heures. Parfois la randonnée est entrecoupée par un lunch, que ce soit dans le camp ou bien sur le trajet de la randonnée elle-même.

Si nous empruntons un canyon, il y a pratiquement toujours une corde ou un escalier en bois pour faciliter le passage.

En fin d’après-midi, nous nous retrouvons au camp, période de repos et repas commun dans le camp central.

A ce programme va s’ajouter quotidiennement des activités spécifiques de chaque voyage, en fonction de leur thème. Vous en trouverez quelques mots dans leur description spécifique.

Enfin, quand nous déplaçons notre camp, nous évitons de longue distance, ce qui signifie des déplacements de une à maximum deux heures.

Nous terminons ce voyage par une journée en bord de mer Rouge, dans un camp bédouin fixe, au bord du Blue Lagoon. Ce serait vraiment dommage de passer à côté de cette expérience aussi fascinante qu'est de nager entre ses coraux et ses merveilleux poissons tous plus variés et colorés les uns, les autres. Cette derniére journée nous permet aussi de nous reconnecter doucement à la vie quotidienne, avant de prendre l'avion de retour.

 

 

 

 



Voice of the Desert
gsm: +32 0495 22 73 62
info@voice-of-the-desert.com

Life is not a problem to be solved,
it's a mystery to be lived.
Osho

    ©2017 Voice of de Desert, Alle rechten voorbehouden